Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/26/d107275975/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 284

LCQPDQMQLSPEF – J’ai Demandé à La Lune

Aujourd’hui, dépucelons une nouvelle rubrique : les-chansons-qui-parlent-de-cul-mais-qu’on-le-sait-pas-en-fait.

Commençons par le titre d’Indochine « J’ai Demandé à La Lune » de 2002.
Évidemment, un groupe de tarlouzes  gothico-émos ne pouvait pas s’empêcher de parler de sodomie.
Décryptage des paroles :

J’ai demandé à la lune
(lune = anus)
Et le soleil ne le sait pas
(soleil = vagin)
Je lui ai montré mes brûlures
(brûlures = traces de sang sur le zizi = menstruations)
Et la lune s’est moquée de moi

Et comme le ciel n’avait pas fière allure
(ciel = bouche = tu vas me rayer le casque avec tes chicots)
Et que je ne guérissais pas
(= je bande toujours comme un âne)
Je me suis dit quelle infortune
Et la lune s’est moquée de moi

J’ai demandé à la lune
Si tu voulais encore de moi
(= une petite sodomie chérie ?)
Elle m’a dit « j’ai pas l’habitude de m’occuper des cas comme ça »
(= t’es sûr que ça rentre ?)
Et toi et moi
On était tellement sûr
Et on se disait quelques fois
Que c’était juste une aventure
Et que ça ne durerait pas
(= tu vas pas saigner du soleil toute ta vie… salope !)

Je n’ai pas grand chose à te dire
Et pas grand chose pour te faire rire
Car j’imagine toujours le pire
(= mais sssiiii, ça rentre…)
Et le meilleur me fait souffrir
(= pas de vaseline… on va faire ça à la rustique.)

Voilà, la prochaine fois, nous analyserons la chanson des Daft Punk  « One More Time ».

Leave a Comment

Please note: Comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.